ENTREVAUX CITADELLE AU BORD DU VAR

ENTREVAUX

CITADELLE AU BORD DU VAR

 

Dix neuf joyeux randonneurs ont pris la route tôt ce jeudi matin, 19 octobre 2017, destination retour vers le passé ! La voici ! La Citadelle et ses points d’orgue : Porte Royale ; Pont levis  et tours ; Corps de  garde transformé en  accueil touristique ;  Hôtel du Commandant de la place ;  Tour  bastionnée de la Portette ; Balcon du XXVIIè ;  Hôtel des Barons de Glandèves, Seigneurs de la Cité, et son magnifique musée 1900 animé par une érudite,  passionnée du village   qui nous offre une visite improvisée  de cette époque avec force de commentaires et d’objets étranges et surprenants qui dégagent une âme.

Elle nous guide jusqu’à l’Ecole  de la charité et nous nous séparons devant   la Cathédrale de Notre Dame de l’ Assomption. Nous repartons vers la Porte d’Italie  ; le rempart double corne ; le Palais Episcopal ; le  Chapitre des chanoines ;  la Tour de l’horloge ;  le Four banal ;  la Porte de France ;  la Salle d’armes et la  Poudrière.

Enfin nous franchissons la grille d’entrée des Rampes d’accès à la citadelle : 800 mètres de chemin pavé, 25 minutes  de marche 156 mètres de dénivelé pour parvenir au Château,  ses trois corps de casernes,  sa boulangerie, son donjon, ses caves, ses citernes et ses souterrains…

Ainsi s’achève notre périple  dans les méandres de cette  impressionnante citadelle qui relevait son pont levis, la nuit jusqu’en 1900, pour se protéger de  l’intrusion des loups  dans la cité ! Le village a connu sa dernière invasion de loups le 14 juillet 1914.

Nous  nous sommes posés pour déjeuner,  aux pieds des grands châtaigniers,  sous ciel bleu  azur  et un soleil  magnifique, les oreilles  chatouillées par les rires, échappés  des souterrains, où les plus hardis se sont aventurés…

Le chemin de retour a suivi les sentiers, en sous bois, jusqu’aux oliveraies, agrémenté par des chants en niçois entonnés par cette souriante troupe.

Roger et Nicole